Compte-rendu du CTM du 20 février 2019 et notre déclaration préalable

Compte-rendu du CTM du 20 février 2019 et notre déclaration préalable

 

DECLARATION CGT PREALABLE AU CTM DU 20 FEVRIER 2019

 

Madame la Secrétaire générale,

Le CTM de ce jour est l’occasion de vous interpeller à nouveau sur la réforme de l’organisation territoriale de l’Etat. Les informations qui nous remontent des services laissent entrevoir une réorganisation à la carte des services du Ministère, et des questions deviennent prégnantes sur le devenir des agents.

– Si le transfert des personnels Techniques Jeunesses et Sport à l’éducation nationale semble acté, qu’en sera-t-il des personnels administratifs qui travaillent avec eux ?

– Où en êtes-vous de l’évaluation des demandes individuelles des agents des TASS/TCI qui souhaitaient revenir dans les réseaux du MAS ?

– Certaines directions semblent destinées à disparaitre, et pas des moindres, comme la DRJSCS Ile-de-France, où en sont les arbitrages ?

– Quelle politique pour les contractuels précaires dont regorge notre ministère dans ce contexte?

Derrière ces questions, vous vous en doutez, l’inquiétude des agents est forte. D’autant que les mesures proposées par le gouvernement dans le cadre de la réforme de la fonction publique ne sont pas de nature à les rassurer. Bien au contraire, les outils pour dégraisser les effectifs de la fonction publique d’Etat sont en train d’être aiguisés : prime de départ volontaire, rup tures conventionnelles, les décrets sont prêts et le gouvernement veut aller vite.

Par ailleurs, le dialogue social est en train de devenir un marathon. Nous revendiquons le temps nécessaire pour faire le lien avec les agents, chose qu’il devient très compliqué à faire tant les réunions d’instances et groupes de travail s’enchainent. Un dialogue social bâclé, voilà qui n’augure rien de bon pour la suite. D’autant que les textes ne sont pas modifiés pour autant. Le document soumis tout à l’heure au vote du CTM reconvoqué avait essuyé un vote défavorable unanime des OS. Comme ça a trop souvent été le cas, le texte est représenté devant le CTM sans avoir subi la moindre modification.

Autre exemple, le manque de suivi des points qui sont passés à la consultation de ce CTM. Nous venons d’être informés que les commissions d’aides financières seront finalement laissées en région. Et ce après avoir passé en CTM, le texte qui centralisait au niveau national ces commissions il y a quelques mois contre l’avis des OS. Cela aurait dû faire l’objet d’un point à ce CTM également.

Vous le voyez, en avançant à marche forcée, vous dégradez le dialogue social. Cette manière de faire porte le germe de la mise en œuvre d’une réforme dure et lapidaire pour les agents de la fonction publique en général et de ce ministère en particulier. Pour rappel, le chef de l’Etat s’est largement employé à contourner les organisations syndicales, il y a récolté une révolte sociale sans précédent. La CGT vous exhorte à reconsidérer la manière dont vous envisagez le dialogue social dans ce ministère, et à vous appuyer sur les conclusions de l’audit IGAS qui avait été fait il y a peu, particulièrement en ce qui concerne les échanges et les réponses de la DRH lorsqu’elle est sollicitée par les organisations syndicales.

Enfin, il est encore un sujet qui est d’un intérêt fort aux yeux des agents : la question de promotions. Vous vous étiez engagé à faire un point sur les échanges que vous avez avec le guichet unique sur les ratios pro/pro 2019-2021 dont on est sans nouvelles depuis des mois malgré la tenue des CAP. La CGT qui porte depuis 2 ans maintenant le combat de l’augmentation de ratios promus-promouvables, et des promotions de C en B et de B en A (où soit dit en passant vous deviez revenir vers nous pour nous proposer une négociation), la CGT donc, vous demande des réponses sur les positions prises par le guichet unique et les conséquences pour les agents.

Les élus CGT au CTM Santé-Affaires Sociales

Compte-rendu CTM du 20 février

 

Les commentaires sont fermés.